Recherche Menu

Problèmes avec le radon

Qu'est-ce que le radon?

Un gaz incolore, inodore, souterrain et radioactif est la définition du radon. Ce gaz nocif, lors d'une exposition à long terme, peut découler avec les années sur un cancer du poumon. La croûte terrestre contient de l'uranium un peu partout sur la planète et le radon provient de la désintégration de l'uranium. Il se retrouve donc partout en concentration différente selon la région d'où il provient.

Grandement dilué à l'air libre, il se retrouve en très petite concentration dans l'air extérieur mais il peut se retrouver en très forte concentration dans l'air intérieur d'une maison ou d'un bâtiment. Il devient alors très nocif pour la santé des résidents.

Donc, comme il se dilue à l'air libre, les fortes concentrations se retrouvent généralement dans les endroits les moins ventilés et les plus bas de la résidence, comme par exemple le sous-sol.

Sa présence peut dépendre de différents facteurs dont l'étanchéité des planchers et des murs de même que de la ventilation de la résidence. Les fondations au plancher de terre battue et en blocs de béton sont généralement plus à risque de forte concentration de radon.

Pénétration du radon dans la résidence

Cette menace invisible ne peut être détectée que par un dosimètre indiquant la concentration réelle du gaz à l'intérieur des murs du bâtiment ou de la résidence. Même si un voisin a une faible concentration de radon à l'intérieur de ses murs, ça ne signifie pas pour autant que le quartier est protégé. Chaque résidence est unique et même si elles sont situées à grande proximité l'une de l'autre, la concentration peut grandement varier d'une résidence à l'autre. Dans un même voisinage, les résultats peuvent être totalement différents. Il faut donc procéder à un test par résidence et non pas établir une moyenne de quartier.

Comme l'exposition au radon est la 2e cause, après le tabagisme, de cancer de poumon au Québec, en présence de ce gaz nocif, il est important de bien faire vérifier le taux de concentration afin d'assurer la sécurité et la santé des résidents de ce bâtiment.

Afin de réduire les risques de contamination par le radon, les techniques de construction des nouveaux bâtiments se sont adaptées afin de minimiser les possibilités d'entrée de radon à l'intérieur et de faciliter également l'élimination après la construction si le tout s'avère nécessaire même après plusieurs années.